21/07/2005

LA GAUCHE

la gauche.journal du Pos.Bien des changements, donc, mais dans une continuité certaine. Car notre volonté est de renforcer et de mettre l'accent sur l'ouverture au débat et la confrontation des idées qui ont toujours caractérisé notre revue et notre courant. Si le monde d'aujourd'hui nécessite - plus que jamais selon nous - un engagement conscient afin de le transformer radicalement, nous ne prétendons nullement détenir toutes les réponsesContribuer, avec d'autres, à "Comprendre le monde pour le changer" comme l'exprime la devise de notre journal depuis de nombreuses années, tel est notre souhait le plus ardent.Ouverture. la gauche donne la parole aux progressistes. La rubrique alternatives présente des initiatives intéressantes de collectifs, de mouvements, qui travaillent à changer les choses. Des militant/es de plusieurs horizons participent à l'élaboration de la gauche, au niveau du comité de rédaction, comme au niveau de l'écriture. Une façon de contribuer à une dynamique de convergence des gauches...Débat. Le débat au centre... de la gauche. Tous les mois, le journal consacre ses pages centrales à un débat d'actualité, issu des réflexions qui circulent à travers les mouvements progressistes.Analyse marxiste. Depuis près d'un demi siècle, un outil de réflexion militante résolument ancré dans une perspective anticapitaliste. Notre journal se veut également un outil et un allié au service des luttes sociales, féministes, écologistes et internationalistes. la gauche est éditée par le Parti Ouvrier Socialiste et présente, entre autres, les analyses et les points de vues de ce dernier.... et des suppléments. Ponctuellement, la gauche s'accompagne d'un supplément, consacré à un thème d'actualité ou d'ordre plus théorique. Histoire de creuser encore un peu plus certains sujets.La Gaucherue plantin,201070 Bruxelles.lagauche@sap-pos.org.TELEPH.:02/523.40.23

04:37 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

dis ? Pourquoi aucune démocratie communiste n'existe ? En 80 ans d'existance s'aurait pu exister au moins une fois et donc perdurer ?! Ce n'est jamais le peuple qui est en cause, c'est chaque fois la classe dirigeante qui garde le pouvoir, qui manipule, qui profite, qui opresse !

Écrit par : Miky | 21/07/2005

Les commentaires sont fermés.