03/12/2005

COLLOQUE ERNEST MANDEL.......(suite)...

"Comment c"Etait le colloque ???????........................... Eh ben, j'étais agréablement surprise. Je m'étais plutôt attendu à des vieux trotskistes, qui venaient papoter du bon vieux temps en souriant et songeant aux souvenirs lointains, comme les premiers de la journée... Avec des personnes comme en a vu ce jour-là - le candidat aux présidentielles portugaises, Daniël Bensaïd, Tariq Ali et mille fois pardon à tous ceux que j'oublie - ce devrait être possible de se lancer d'une façon solide dans le débat public actuel, où les intellectuels de gauche manquent cruellement. Quant à la révolution marxiste, je n'y crois plus trop, à part certains pays dans le monde. Les universitaires (Stengers, Corijn) étaient moins convaincant et pas très clair. Je sais que je n'ai pas les capacités pour adhérer à votre groupe, mais je souhaiterai vivement être tenu au courant des activités pareilles ! Sarah------------------.................... C'était en effet très motivant les conférences du colloque Mandel. Pour moi, surtout Tariq Ali, Bensaïd et Huchon (le matin je n'étais pas là, malheureusement). L'idée que le capitalisme de notre époque ne prend même plus la peine de se légitimer socialement et politiquement est tout à fait juste à mon avis. C'est d'ailleurs très explosif. Mais d'un autre côté, je crois que Tariq Ali a raison: l'expérience socialiste a été complètement éradiquée en Europe et il y a beaucoup à reconstruire... et beaucoup de questions à ce poser. Je dois dire que je ne me sens pas du tout en phase avec la nostalgie (même presque de l'hagiographie) à mon avis stérile affichée par quelques vieux de la 4 au panel final. Je pense qu'il faut bien sûr conserver des bonnes traditions, mais il faut aussi être plus iconoclastes et plus innovants... On reparlera de tout ça, j'espère: ce colloque m'a en effet donné beaucoup d'idées et d'espoirs... Merci aux organisateurs! Caroline

09:51 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.