18/01/2006

CONGRES DE LA LCR..............

Congrès de la LCR jeudi avec la présidentielle en ligne de mire AFP[ mercredi 18 janvier 2006 - 8h56 ] - Le 16e Congrès de la Ligue communiste révolutionnaire, organisé de jeudi à samedi à La Plaine Saint-Denis, devrait opposer la direction sortante, plutôt favorable à une candidature LCR à la présidentielle, aux partisans d'un candidat unique de la gauche antilibérale.Lors des votes des Congrès locaux de l'organisation dimanche, la plateforme numéro 1, défendue par la direction sortante d'Alain Krivine et d'Olivier Besancenot, a manqué de justesse la majorité absolue, obtenant 48,9% des voix, a-t-on appris mardi auprès de la LCR.La plus grosse opposition à la direction (plate-forme 3), animée par Christian Picquet, qui milite pour des candidatures uniques de la gauche antilibérale en 2007, a obtenu 25,91%."Le débat est ouvert" sur la stratégie électorale, a souligné à l'AFP Alain Krivine. "Tout le monde à la LCR estime qu'on a un excellent candidat" en la personne d'Olivier Besancenot, qui avait obtenu un bon score à la présidentielle de 2002 (4,25%)."Le problème sera de savoir jusqu'où on tente la perspective unitaire" en vue d'un candidat unique de la gauche anti-capitaliste et "à quand on fixe la date de la décision d'une candidature de la LCR", souligne M. Krivine.Selon lui, il est de toute façon "beaucoup trop tôt", à quinze mois du scrutin, pour lancer la candidature du jeune postier. Mais il faut déjà préparer sa campagne en commençant à "tester les maires" pour leur parrainage, estime M. Krivine.Pour Christian Picquet, "une majorité de militants a exprimé le sentiment qu'elle était pour des candidatures unitaires antilibérales à la gauche du Parti socialiste aux prochaines élections"."Je reproche à l'ex-majorité de ne pas engager vraiment le débat avec nos partenaires" à cette fin, a indiqué à l'AFP M. Picquet. Selon lui, "une attitude offensive déterminée de la LCR" rendrait possible des candidatures uniques, compte tenu de l'adhésion à cette stratégie de courants des Verts et du Parti communiste français.Mais l'incertitude demeure sur la politique du PCF, à la fois sollicité par la gauche anti-libérale et par le PS, qui lui propose un accord de gouvernement dans le cadre d'un sommet de la gauche le 8 février.Il n'est pas exclu que le Congrès parvienne à une "motion très large", qui, sans se prononcer sur la date de la candidature LCR, préconiserait de "chercher les signatures" pour son parrainage, relève M. Krivine.Quant à une participation de la LCR au sommet de la gauche, toutes les tendances estiment qu'il faut "attendre" compte tenu de la "confusion" qui règne sur son objet, selon M. Picquet.La direction sortante est appuyée par une autre tendance (numéro 2), franchement favorable à une candidature LCR et qui a obtenu 12% des voix, tandis qu'un quatrième courant, favorable à des candidatures antilibérales, a recueilli 8,79%. Enfin une cinquième tendance minoritaire a réuni 4,39% des suffrages.

15:41 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.