Oui à l'Europe des dockers !" />

18/02/2006

CHINE.

......... L'interdiction des syndicats libres par le gouvernement chinois témoigne en outre d'une volonté officielle de maintenir les salaires artificiellement bas. Cette politique d'exploitation de dizaines de millions d'ouvriers issus du monde rural permet à la Chine de faire tourner son moteur à exportations, qui a contribué, vingt-cinq ans durant, à produire une croissance de 9,6 % par an....

12:56 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Le monde à l'envers... Nos patrons nous pousseront bientôt à voter pour la Parti Communiste tendance Chinoise, tant celà semble le système idéal aujourd'hui pour les entrepreneurs...

Écrit par : Tito | 18/02/2006

Les commentaires sont fermés.