02/06/2006

...USA..................

Amnesty International cible les États-Unis

Amnesty International a publié son rapport annuel sur la situation des droits humains dans le monde. Le tableau d’ensemble n’a rien de réjouissant. En Occident, notamment, « l’État de droit » ne cesse de se dégrader. Ainsi, les États-Unis se retrouvent parmi les quelques pays qui ont le douteux honneur de se retrouver en « une » du rapport : « Les États-Unis poursuivent leur “guerre contre le terrorisme” sous le voile du secret, transférant des suspects à travers le monde, ignorant les accusations de tortures et de mauvais traitements, refusant de fermer le camp de détention à Guantanamo Bay ou de révéler où les autres se trouvent. » Amnesty note, en introduction du chapitre sur les États-Unis, que « des milliers de détenus sont toujours maintenus en captivité, par les États-Unis, sans chefs d’inculpation ou procès, en Irak, en Afghanistan et dans la base navale de Guantanamo Bay, à Cuba. Selon divers rapports, des prisonniers sont gardés au secret dans des centres dont la localisation reste secrète et dans des circonstances qui équivalent à des “disparitions”. En dépit des preuves montrant que le gouvernement US a approuvé des techniques d’interrogatoire qui constituent la torture, des mauvais traitements ou des “disparitions”, les responsables de haut niveau n’ont pas été mis en cause, y compris des individus qui peuvent être coupables de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité. Seuls des militaires de rang inférieur ont subi un procès pour avoir abusé des détenus, et les condamnations ont la plupart du temps été légères ».

08:18 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.