14/06/2006

CAMP DES JEUNES DE LA IV................

Un camp avec 500 anticapitalistes!
Tu en as marre du chômage, de la précarité, de la guerre, du sexisme, de l’homophobie, du racisme...?
... Alors participe au camp International des jeunes!
Intéressé-e? Plus d'info? Quel programme? Brochure? http://www.sap-pos.org/camp 
Manifestations contre le CPE
 
 
Cette année encore, des choses bizarres risquent de se produire en juillet et août: peut-être un peu de soleil ou, au mieux, une pénurie de ventilateurs … En tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'environ 500 jeunes de toute l'Europe et d'ailleurs (des Philippines, du Venezuela, du Brésil, du Mali, d’Afrique du Sud,...) auront la furieuse envie de se rassembler et de planter leur tente sous le soleil de Toscane, pour participer au 23e camp international des jeunes organisé par la IVe Internationale entre le 29 juillet et le 5 août. Mais qu'est-ce qui motive ce curieux phénomène qui se répète chaque année, à différents endroits, depuis plus de vingt ans ?
 
Avant tout, les jeunes qui participent au camp ont le point commun de se revendiquer anti-capitalistes. Ca va de la vraie militante à fond de balles au gars qui s'intéresse et qui soutient. Pendant une semaine, entre une petite sieste sous un arbre et un p'tit godet en compagnie d'un Suédois ou d'une Espagnole, on débat et échange des idées et des analyses à travers des forums, ateliers et formations à propos du féminisme; de l'écologie; du marxisme des mouvements des précaires, anti-guerre, altermondialistes ou étudiants; des luttes Lesbienne/Gay/Bi/Trans; de la solidarité internationale, … On parle aussi de la température sociale de nos pays respectifs et des expériences politiquement intéressantes pour mener des actions coordonnées à un niveau international, créer et renforcer des réseaux ou tout simplement puiser des idées à expérimenter.
 
Pour mener tous ces débats en profitant de la présence de camarades d’autres pays, il y a un système de traduction simultanée (assuré par des militants bilingues). Ce camp est en même temps un espace d’échange et de discussion politique, et un lieu pour mettre en pratique nos idées. Même si une semaine, c’est un peu court pour construire une autre société, c’est suffisant pour expérimenter des rapports sociaux libérés des contraintes quotidiennes : exploitation, concurrence, pression, retard, agressivité... C’est un lieu où sont bannis les comportements sexistes, homophobes, racistes... Sans trop se prendre la tête quand même, on essaie donc d'appliquer une sorte de prototype en miniature de la société qu'on souhaite construire. Le camp s'organise sur un mode alternatif, autogestionnaire et démocratique, sur base de principes féministes, égalitaires, écologiques et internationalistes. Concrètement, chacun-e assume selon sa volonté et disponibilité les tâches collectives: nettoyage, gestion des ateliers, des forums des meetings et du bar, distribution des repas, … Le programme du camp est élaboré collectivement plusieurs mois à l'avance par des représentant/es des différentes organisations européennes. Et, sur place, de nouveaux sujets proposés par les participant/es peuvent toujours s'y intégrer.
 
Et puis, le camp international des jeunes de la IVe est traditionnellement imbibé d'une ambiance festive et alternative manifeste qui n'est pas là pour déplaire: concerts, fêtes, basculement des conventions traditionnelles... Bref, on y retrouve tous les ingrédients d'une expérience forte et inoubliable, qui regonfle à bloc pour se lancer ou continuer à bouger dans les luttes sociales et politiques.
 
En Belgique, la mobilisation pour le camp est organisée par le POS et s'adresse à tout/e jeune interessé/e par l'expérience. Il n'est pas obligatoire d'être membre du POS ou de vouloir le devenir (même si ce serait sympa) pour participer au camp. Habituellement, ça coûte 275 euros au total (voyage + bouffe). Mais il est toujours possible de s'arranger pour celles et ceux qui ont un budget trop serré
 

21:39 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.