18/06/2006

............. RWANDA ...................................

-----------------------------------------------------------------------------------------

 

Bonjour à tous,

Si je vous envoie ce mail, c'est parce que vous devez savoir que la situation au Rwanda est aujourd'hui encore réellement problématique pour de nombreux rescapés du génocide. Avant hier, Yolande Mukagasana* apprenait, par l'intermédiaire d'une amie journaliste (également rescapée du génocide), que la situation des veuves et des orphelins survivants était plus qu'alarmante dans certains villages :

 

"Aujourd'hui, dans un village, 341 rescapés du génocide sont actuellement en train de mourir de faim. Certains sont trouvés morts dans leur maison, d'autres n'ont plus la force de sortir de chez eux... Certains de ces ménages ont été fondés par des orphelins, d'autres sont constitués de vieilles femmes qui ont perdu tous leurs enfants".

 

Nyamirambo Point d'Appui* est une association qui fait un travail énorme, malgré son infrastructure réduite. Soutenez Nyamirambo et faites circuler ce mail, c'est une réelle nécessité.

 

Annabelle_

 

Voici le compte de l'Association : 210-0921200-43

Communication :

"Aide aux rescapés du Rwanda"

Si vous n'êtes pas en Belgique, voici les codes nécessaires pour vos virements

FORTIS BANQUE (Agence Liedts, place Liedts n°37 1030 Bruxelles)

IBAN : BE 66 210-0921200-43

Code Shift : GEBABEBB

Yolandemukagasana@hotmail.com

 

 

 

 

Yolande Mukagasana * :

Seule membre de sa famille à avoir survécu aux massacres, elle a ensuite construit un centre d'accueil pour orphelins et en a adopté dix-sept. Réfugiée en Belgique depuis 1995, elle y a créé en 1999 "Nyamirambo Point d'Appui - Fondation pour la mémoire du génocide au Rwanda et pour la reconstruction", qui oeuvre pour sensibiliser le public et faire prendre conscience de l'ampleur de ce drame au cours duquel près d'un million de Tutsis ont perdu la vie. Elle tenait son propre rôle dans le spectacle "Rwanda 1994" du collectif belge Groupov, spectacle joué de Bruxelles à Montréal en passant par Genève et Paris. (...)

 

Ses ouvrages :

- De bouche à oreille (contes africains, Ed. Menaibuc, 2003),

- Les blessures du silence (Actes Sud, 2001 - livre de photos)

- N'aie pas peur de savoir (Robert Laffont, 1999)

- La mort ne veut pas de moi (Fixot, 1997).

 

Nyamirambo Point d'Appui * :

"J’ai créé cette fondation pour la mémoire du génocide de 94 au Rwanda dans le but de la reconstruction du Rwanda. Je ne veux pas employer le terme de réconciliation, il me semble inapproprié à l’acte de génocide. Parler de réconciliation est une façon de réduire ce qui fut génocide en massacres interethniques ou en guerre civile. C’est une façon de mettre les Rwandais dos à dos et d’évacuer toute responsabilité internationale quelle qu’elle soit. Un génocide, l’humanité ose s’interroger ; le "plus jamais ça", après la Shoah, est répété comme un slogan…"

 

Les objectifs de la fondation sont de : 

- Lutter contre le révisionnisme, le négationnisme et la banalisation du génocide. 

Lutter contre l’impunité 

Lutter contre l’idéologie de division en s’investissant dans la culture et l’éducation pour la jeunesse contre l’intolérance et le racisme (...)

Quelques informations venant du site de l'association...

"Plus d’1,2 millions d’enfants sont orphelins ou vulnérables au Rwanda, selon les chiffres présentés au Parlement de Kigali par Valérie Nyirahabineza, ministre de la Parité et de la promotion de la famille. "Il s’agit de 30% des enfants rwandais; 83,3% d’entre eux vivent dans des zones rurales, 16,99% dans les villes et seulement 7% d’entre eux ont perdu leurs parents à cause du sida". Si le Parlement n’adopte pas rapidement de nouvelles mesures, leur nombre passera à 52% d’ici 2010, selon le ministre. Un grand nombre d’enfants et d’adolescents souffrent encore des conséquences du génocide dans lequel il y a 12 ans, environ 800.000 Rwandais ont été massacrés".

 

"La plus grande partie des enfants rescapés du génocide est restée sans abri. Certains d'entre eux (très peu nombreux)ont trouvé refuge dans de petits orphelinats. D’autres ont eu la chance d’être adoptés. Cette jeunesse qui grandit dans ces conditions finit par chercher la survie par tous les moyens. C’est ainsi que les filles se livrent à la prostitution, qui souvent débouche sur le SIDA. Quant aux garçons, ils se retrouvent derrière les barreaux suite aux vols et autres délits causés par cette recherche honteuse de survie. Depuis le génocide, les cas de traumatismes se sont multipliés. Les grandes causes en sont la solitude et la pauvreté. Il s’avère nécessaire qu’il y ait des rencontres et qu’ensemble, ces jeunes trouvent les moyens de s’en sortir".

 

Plus d'informations :

Des informations venant de l'Agence Hirondelle au sujet de la non-scolarisation effective des orphelins survivants du génocide se trouvent en pièce jointe pour votre attention.

 

Une Fête ?

Le 30 juin, une fête sera organisée au profit de la re-scolarisation des orphelins du Rwanda. Elle sera animée par différents artistes Rwandais ou d'origine Rwandaise.

 

Adresse du jour :

98, Rue du Doyenné,

1180 Bruxelles.

 

Trams : 55 - 91 - 92 - 18

Bus : 38 - 41 - 43 - 98

PAF :

20 euros - adultes

15 euros - étudiant

 

(Comprend : 1 assiette garnie - Brochette, Samosa, Patates douces, Bananes frites, Salade - et 1 boisson locale) 

 

 

Pour votre information :

- Le compte rendu des assises "Rwanda2001"

comprenant les propos de Yolande Mukagasana

("Témoin de contexte")

retranscrits dans leur intégralité  :

http://www.assisesrwanda2001.be/050505.html

- Le site de l'Association :

http://www.nyamirambopointdappui.org/

-----------------------------------------------------------------------------------------

20:10 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.