05/07/2006

...sans papiers de la région du centre........

COMITE DE SOUTIEN AUX SANS PAPIERS DE LA REGION DU CENTRE

COMMUNIQUE DE PRESSE
 
Les partis politiques du gouvernement viennent de décider de ne pas décider en ce qui concerne la régularisation des Sans papiers. Pour ces partis, la détresse humaine, cela peut attendre. Ils préfèrent donner priorité à leurs intérêts électoralistes.
 
Le lundi 3 juillet 2006, une assemblée générale a eu lieu à l'église Saint Joseph de La Louvière. A une grosse majorité, les occupants ont décidé de continuer le mouvement d'occupation de l'église. Le Comité de soutien appuie sans réserve cette décision. Tous ensemble, nous revendiquons toujours une loi de régularisation sur des critères clairs et permanents, mais nous disons au gouvernement : pas question que nous attendions jusqu'à 2007 pour qu'une décision soit prise. Vous pouvez décider d'une opération de régularisation des Sans papiers à tout moment, vous devez le faire immédiatement car c'est la seule solution sérieuse et réaliste. Humainement, c'est la seule façon pour que les Sans papiers puisse envisager l'avenir digne auquel ils ont droit. 

 
NON A LA REPRESSION ENVERS LES SANS PAPIERS
 ET LEURS COMITES DE SOUTIEN
 
POUR AFFIRMER NOTRE OPPOSITION AUX ACTES REPRESSIFS DU BOURGMESTRE D'ANDERLECHT, RENDEZ VOUS POUR UNE ACTION SURPRISE
LE JEUDI 6 JUILLET 2006 A 9 H 30 A L'EGLISE SAINT JOSEPH,
PLACE MAUGRETOUT A LA LOUVIERE
 
Hier, quatre juillet 2006, monsieur Simonet, bourgmestre d'Anderlecht, a fait évacuer brutalement les occupants de l'église de sa commune. Quarante huit personnes ont été emmenées dans un centre fermé et risquent l'expulsion. Des militants des comités de soutien ont également été brutalisés. L'avocat de l'UDEP, Axel Bernard, quant à lui a été victime d'une arrestation judiciaire.
 
Nous tenons à affirmer notre ferme opposition à ces pratiques répressives qui mettent les Sans papiers dans une situation de danger extrême et qui leur nie tout droit à une vie digne. Nous rappelons que c'est avant tout l'attitude de l'Etat Belge qui ne veut pas décider de régulariser qui pousse les Sans papiers à occuper les églises pour revendiquer un minimum de droits. Il est inadmissible de traiter aussi inhumainement des personnes qui revediquent un droit à la vie et à l'existence.
 
Nous demandons la libération immédiate de toutes les personnes qui ont été incarcérées dans un centre fermé. Nous affirmons que tous les partis du gouvernement sont coresponsables de ce qui s'est passé hier à Anderlecht. En ne décidant rien sur les régularisations, il a donné en quelque sorte le feu vert à Simonet pour qu'il puisse mener son opération policière en toute impunité. Cet événement montre l'importance d'une décision immédiate de régularisation de tous les Sans papiers.
 
Pour le Comité de soutien aux Sans papiers de la Région du Centre
Freddy Bouchez. 
 

12:01 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.