28/07/2006

.........................................................

Le silence (assourdissant) des institutions internationales, la veulerie des principaux médias, la lâcheté de Blair et Merkel face à Bush, et l’impuissance flagrante de l’Union européenne laissent donc tout le champ libre à l’armée israélienne pour envahir un État souverain, bombarder ses villes, ses ponts, ses routes et ses centrales électriques, sans oublier de massacrer civils, femmes et enfants confinés au sud Liban, sous un tapis de bombes...

Après quinze ans de conflits, ce pays s’était peu à peu reconstruit : les Israéliens sont en train d’en faire un nouveau champ de ruines, à l’image des destructions qu’ils ont déjà opérées à Gaza et en Cisjordanie.

C’est l’été, il y a la canicule en France et le Tour de France vient de s’achever, pendant qu’on assassine un peuple et qu’on envahit un pays. Et comme « on » c’est l’État hébreu, il y a silence dans les rangs - avez-vous entendu la moindre déclaration de l’un des postulants socialistes à la présidentielle ? - et des abonnés absents pour organiser la moindre protestation.

Seulement, cette guerre, que les médias nous dépeignent comme une simple opération d’autodéfense, ne mérite pas une petite manif boulevardière et deux communiqués trébuchants...

Michel Laszlo

05:18 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.