31/07/2006

...INPRECOR...JUILLEY/AOUT 2006.....

Inprecor n° 519, juillet-août 2006

Sommaire

Syndicalisme / Europe

Le mouvement syndical en Europe aujourd’hui : rapide tour d’horizon, par Thadeus Pato

Grande-Bretagne

La crise de représentation de la classe ouvrière en débat, par Greg Tucker

Lectures

E. Hazan - LQR ou la propagande au quotidien, par Jean-Michel Krivine

J.R. Chauvin - Un trotskiste dans l’enfer nazi, par Didier Epsztajn

G. Almeyra - Rébelions d’Argentine, par D.E.

Grèce / Jeunesse

Mouvement étudiant : Premier recul du gouvernement, par Panagiotis Sifogiorgiakis

Pologne / Jeunesse

Le mouvement français des jeunes fait tâche d’huile, interview de Xavier Chiarelli

Slovaquie

Les sociaux-démocrates en coalition avec l’extrême-droite, par Adam Novák

DOSSIER : ex-Yougoslavie

De la disparition dans le sang de la Yougoslavie, par Catherine Samary

Yougoslavie, 25 ans de conflits, chronologie

Lectures

T. Reinhart - L’héritage de Sharon, par Didier Epsztajn

S. Sand - Les mots de la terre, Les intellectuels en Israël, par D.E.

Argentine

Occuper, résister, produire, par les Travailleurs de la Coop Bauen et Jorge Sanmartino

Venezuela - Débat

La révolution vue depuis la gauche ou le péché originel du chavisme, par Roland Denis

 

http://inprecor.org/

02:59 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iv |  Facebook |

30/07/2006

...LIBAN...PALESTINE...........................

 
1) INVITATION :Attac Bruxelles , Cafe politique extraordinaire Liban Palestine ce jeudi 3 août :
LIBAN PALESTINE : L'AGRESSION ISRAELIENNE PREMEDITEE ?
 
 
Dans le cadre des cafés politiques d'Attac  , Attac Bruxelles 1% organise un café politique extraordinaire  jeudi 3 août 2006 à 20h au 61 rue de la victoire , 1060 Bruxelles (près de l'arrêt métro Porte de Hal, St Gilles):
Le gouvernement Bush est-il le commanditaire ?
Syrie , Iran, prochaines étapes ?
L'Europe a-t-elle une politique indépendante des USA ?
 
 Avec, pour introduire le débat : 
 
- Rudolpf El-Khareh ,docteur ,professeur associé ULB, collaborateur Monde Diplo
- Baudouin Loos, journaliste du Soir, chargé du Proche Orient
- Nidal Amer, Attac et membre de l'Association pour un Liban laique
 
 
2) MANIFESTATION dimanche 6 août à 14h, gare du Nord, à l'appel de la coordination Solidarité Liban-Palestine (coordination pluraliste citoyenne)
Stop à l'agression israélo-americaine , stop aux massacres et crimes de guerre et solidarité avec les peuples libanais et palestinien.  
Nous revendiquons la condamnation de l'agression par la Belgique et l'Union Européenne .

16:26 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

29/07/2006

CADTM & ESPERANZAH & ........................

 

> \\\   AGENDA
>
> Les rendez-vous à ne pas manquer
>
href=http://www.cadtm.org
>http://www.cadtm.org//rubrique.php3?id_rubrique=11>http://www.cadtm.org

> //rubrique.php3?id_rubrique=11
> août 2006
>
>      4 août | Namur, Belgique
>      ESPERANZAH ! World Music Festival
>      4, 5 et 6 août 2006, cinquième édition d’un festival...
> exceptionnel
> ! Esperanzah !, ce sont des artistes et des musiques des quatre coins
> du monde. Un festival pour ceux qui rêvent d’autres mondes... et
> s’efforcent de les construire !
>
href=http://www.cadtm.org/te
>http://www.cadtm.org/texte.php3?id_article=1958>http://www.cadtm.org/te

> xte.php3?id_article=1958
>      25 août | Solliès, France
>      Festival de la bande dessinée
>      Le CADTM présentera "La dette odieuse" au festival de la bande
> dessinée à Solliès (83) du 25 au 27 août............... la suite sur le site du CADTM......

17:06 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/07/2006

Jefferson Airplane - Volunteers

15:42 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : video |  Facebook |

jefferson airplane white rabbit.......1967........

15:40 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : video |  Facebook |

........URGENCE LIBAN.............

Urgence Liban

Ce blog vise à apporter aux internautes francophones un complément d'information sur ce que diffuse les grands médias, concernant la destruction du Liban par l'Armée israélienne.

 

http://urgence-liban.blogspot.com/

 

15:03 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

20000 connexions...RAP A BILLY......Clip culte de Lucien francoeur......

14:38 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : video |  Facebook |

PLAGE, MUSIQUE, POLITIQUE.................

15ÈME UNIVERSITÉ D’ÉTÉ

Surtout, n’oubliez pas, avant de partir en vacances, de remplir votre fiche d’inscription pour l’université d’été de la LCR, qui se tient à Port-Leucate, près de Perpignan, du 26 au 31 août.


L’université d’été de la LCR se tient quasiment sur la plage. En quelques secondes, vous pouvez passer d’un débat politique à la mer. Au bord de cette plage, musique et danse le soir avec, en parallèle, des films, une soirée viticulture - vin et luttes ! - passionnante avec la Confédération paysanne, une soirée « Musiques du Front populaire », musique latino, chansons, etc. Donc, détente assurée.

Mais, comme d’habitude, il s’agit aussi de discuter des grandes questions de l’heure, en prenant un peu de recul. Cette année, les thèmes se déclinent ainsi : Ê International. D’abord, le Proche-Orient, la guerre actuelle et son soubassement géopolitique régional, la question palestinienne. En approfondissement : le nationalisme arabe, l’islam et l’islamisme. Nos invités : Gilbert Achcar, Elias Sanbar, etc. S’ajoutent l’Afrique subsaharienne, le débat sur la question coloniale, l’actualité de l’Amérique latine (les victoires des gauches, etc.) et l’Asie.

-  La crise de la société française et les enjeux de 2007. Cette partie comporte deux volets. Le premier sur les effets destructeurs du libéralisme : retour sur les banlieues, le droit social démantelé, la signification du sarkozisme, la criminalisation des classes laborieuses, les risques sanitaires, les délocalisations. Le deuxième volet abordera les alternatives : les jeunesses en mouvement, les confrontations sur le droit social (les sécurités sociales), sur l’école (que faut-il « apprendre » dans une société d’émancipation ?)... Dans ce cadre, auront lieu les confrontations avec les courants politiques issus de la victoire du 29 Mai : la signification de la candidature d’Olivier Besancenot, ainsi que comment et sous quelles conditions construire une candidature unitaire en 2007.

-  L’Europe. Avec la présence de camarades d’Allemagne, d’Italie, de Grande-Bretagne, de l’État espagnol, pour parler des alternatives politiques dans ces pays.

-  L’écologie. Avec la question de l’énergie nucléaire, le climat, la « relocalisation » nécessaire de l’économie et des choix productifs.

-  Le féminisme. Avec un retour historique sur le féminisme et la lutte de classe, le sens social de la maternité, les normes de genre.

-  La culture. Partie dans laquelle on retrouvera : « Rap et politique », le mouvement d’éducation populaire, la controverse sur les droits d’auteur, la littérature (un débat sur un classique de Flaubert).

S’ajoutent à tout cela... plein de choses : les sciences, les débats de la revue Critique Communiste (les questions stratégiques, la famille), des retours historiques (l’affaire Dreyfus, le Front populaire, la Charte d’Amiens), les débats dans la CGT depuis la chute du Mur de Berlin, un cycle de « retour sur Marx », un cycle de formation élémentaire (juin 1936, l’année 1956, la question coloniale, connaissance de la LCR). Et enfin, les élus de l’association « Formation et citoyenneté » et « 100% à gauche » organisent un cycle de formation, « Penser global, agir dans les municipalités », ouvert à tous et à toutes, sur des sujets brûlants : services publics, démocratie citoyenne, fiscalité, eau, etc. Bon séjour !

La commission université d’été

• Bulletin d’inscription à télécharger sur le site Internet ou à demander par courrier à : LCR Université d’été, 2, rue Richard-Lenoir, 93100 Montreuil

14:30 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lcr, iv |  Facebook |

 20000 connexions.........Old clips of Leon Trotsky and The Red Army/The Bolsheviks.....

 

13:36 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : video |  Facebook |

.........................................................

Le silence (assourdissant) des institutions internationales, la veulerie des principaux médias, la lâcheté de Blair et Merkel face à Bush, et l’impuissance flagrante de l’Union européenne laissent donc tout le champ libre à l’armée israélienne pour envahir un État souverain, bombarder ses villes, ses ponts, ses routes et ses centrales électriques, sans oublier de massacrer civils, femmes et enfants confinés au sud Liban, sous un tapis de bombes...

Après quinze ans de conflits, ce pays s’était peu à peu reconstruit : les Israéliens sont en train d’en faire un nouveau champ de ruines, à l’image des destructions qu’ils ont déjà opérées à Gaza et en Cisjordanie.

C’est l’été, il y a la canicule en France et le Tour de France vient de s’achever, pendant qu’on assassine un peuple et qu’on envahit un pays. Et comme « on » c’est l’État hébreu, il y a silence dans les rangs - avez-vous entendu la moindre déclaration de l’un des postulants socialistes à la présidentielle ? - et des abonnés absents pour organiser la moindre protestation.

Seulement, cette guerre, que les médias nous dépeignent comme une simple opération d’autodéfense, ne mérite pas une petite manif boulevardière et deux communiqués trébuchants...

Michel Laszlo

05:18 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/07/2006

LCR....UNIVERSITE D'ETE 2006.....

        Université d’été 2006
Inscrivez-vous dès maintenant en téléchargeant le bulletin en pdf

13:13 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lcr, iv |  Facebook |

26/07/2006

CHARLEROI...MANIF JEUDI 27 JUILLET....

  
Dans le but de manifester notre solidarité avec les peuples libanais et palestiniens,
 nous vous invitons à la
 
MANIFESTATION
 qui se déroulera le jeudi 27 juillet à 11 heures
devant la Palais de Justice de Charleroi .

12:09 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/07/2006

LE BOOM DU PARASITISME.........

Arcelor-Mittal, General Motors-Renault-Nissan, GDF-Suez, ce ne sont là que quelques-unes des fusions-acquisitions dont le montant, 1 700 milliards de dollars au premier semestre, pourrait dépasser le niveau record de l’an 2000... quelques mois avant le retournement de conjoncture et l’annonce par Bush d’une « guerre sans limites ».

Si les trusts se rachètent les uns les autres, c’est qu’ils ne savent quoi faire de leur argent, qu’ils ont épongé leurs dettes et que leurs profits ont explosé comme ceux des poids lourds du CAC 40 - 84 milliards d’euros en 2005, en hausse de 50 %.

Ce trésor de guerre, accumulé grâce à une exploitation accrue des salariés, il n’est évidemment pas question de le rétrocéder à ceux qui en sont à l’origine. Tout au contraire, il s’agit, pour les multinationales, d’augmenter leur force de frappe afin de disputer à leurs concurrents de nouvelles parts de marché et de richesses naturelles, de nouvelles sources de profits, de restructurer et licencier pour baisser encore le coût du travail.

Ces chiffres sont l’expression d’une nouvelle offensive contre les travailleurs et les peuples pour accroître encore les profits. Ce faisant, les trusts ne font que réduire les débouchés de leur production et préparer une nouvelle crise.

C’est l’expression même d’un parasitisme destructeur, qui entraîne le monde dans une nouvelle crise économique majeure, et contre lequel il n’y a pas d’autre issue que d’en finir avec la propriété capitaliste qui en est à la base.

15:22 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/07/2006

...LIBAN.URGENCE.............

rassemblement chaque jour  à Shuman pour dénoncer les crimes et bombardements israéliens

 

Prochain rassemblement lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi (24 juillet au 28 juillet 2006) à 12h30

 

 

Pour plus d'info :

http://urgence-liban.blogspot.com/

16:12 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

23/07/2006

ISRAEL PREND TOUTE UNE POPULATION EN OTAGE

Gilbert Achcar sur les causes de la guerre :


 

Gilbert Achcar a grandi au Liban, avant de venir en France, où il enseigne les sciences politiques à l'université de Paris VIII. Ceci est la traduction d'une interview donnée au Socialist Worker avec Alan Maass sur les causes et le cadre de l'attaque israélienne contre le Liban.

 

Les medias américains font porter la responsabilité de l’attaque d’Israël sur le Hezbollah, parce qu’il a « commencé » la violence, est ce que vous avez le même point de vue ?

 

G .A : Quoi qu’on pense du Hezbollah ou de l’opération montée par le Hezbollah—et j’ai mes propres réserves sur le bien fondé de cette opération par rapport aux conséquences prévisibles—cela ne peut en aucun cas justifier ce qu’Israël est en train de faire.

Les sept soldats abattus et l’enlèvement de deux autres étaient un acte de guerre, le Liban et Israël sont deux pays qui sont toujours en guerre.

Israël viole régulièrement la souveraineté du Liban : il a agressé le pays un nombre incalculable de fois, surtout après 1967 (la première attaque dévastatrice d’Israël sur l’aéroport de Beyrouth a eu lieu en 1968), il a envahi une petite portion du territoire libanais en 1967 (les fermes de Shebaa) une grande partie du Sud Liban en 1978, la moitié du Liban en 1982 ; il a occupé une grande partie du pays jusqu’en 1985, sa partie sud jusqu’en 2000, et il détient toujours la partie occupée en 1967.

Depuis 2000, la guerre de basse intensité entre le Hezbollah et Israël n’a jamais cessé : accrochages à la frontière, actions de commando au Liban, incluant l’assassinat de dirigeants du Hezbollah,etc.

Mais ce qu’Israël est en train de faire maintenant, ce sont des représailles massives contre toute une population. Il prend une population toute entière et un pays en otage et essaye d'imposer ces conditions.

 

Cette brutalité est extrêmement lâche, car quelques soient les moyens militaires que le Hezbollah possède – ou ceux de l'Etat libanais tout entier en fait -, ce n'est rien à côté de la puissance militaire de l'Etat d'Israël. Cela n'a rien à voir avec un combat à armes égales, bien que le Hezbollah riposte avec quelques missiles. Une des plus grandes puissances militaires du monde commet une agression brutale contre un des Etats les plus faibles du Moyen Orient, et assassine des centaines de personnes.

 

Ils ont déjà tué plus de 200 personnes en moins d'une semaine, et le nombre augmente chaque jour. L'écrasante majorité, plus de 90%, des victimes d'Israël sont des civils non impliqués dans les combats. Ce ne sont ni des combattants, ni même des militants, ce ne sont que des civils ordinaires, des familles et un nombre considérable d'enfants déchiquetés de manière horrible par les bombes israéliennes. 

 

Israël est en train de détruire l'infrastructure du pays. Il détruit aussi les moyens de subsistance de centaines de milliers de personnes. Le Liban est un pays où la saison d'été est très importante pour des milliers des gens. Une grande partie de la population a des emplois saisonniers dans le secteur du tourisme et dépend de ses emplois pour leur survie pendant toute l'année. Et maintenant ces gens sont licenciés par dizaines de milliers, parce que tout le monde comprend qu'il n'y aura pas de "saison d'été" au Liban.

 

Si vous prenez tout cela en considération et le comparez à une quelconque opération du Hezbollah sur la frontière, il est absolument clair qu'il s'agit seulement d'un prétexte dont Israël s'est emparé, soutenu par les Etats-Unis et d'autres pays, pour essayer d'imposer ce qu'ils ont essayé de faire de force depuis 2004. Cette année-là, ils ont fait adopter par le Conseil de Sécurité de l'ONU une résolution appelant non seulement au retrait des troupes syriennes du Liban, mais aussi au désarmement de groupes armés dans le pays, c'est-à-dire surtout du Hezbollah, et de façon secondaire, des Palestiniens dans leurs camps de réfugiés.

 

Le double standard dans la présentation de la situation par les médias occidentaux et l'hypocrisie des déclarations d'Israël sont si évidents qu'ils constituent par eux-mêmes une agression morale. Par exemple, la capture d'un soldat par les Palestiniens devient la justification d'Israël pour un assaut destructeur et meurtrier sur Gaza, alors qu'Israël détient près de 10.000 prisonniers palestiniens dans ses geôles, dont la plupart sont des civils enlevés par Israël dans le territoire qu'il occupe depuis 1967 en totale violation de la loi internationale. 

 

Nous connaissons bien ce double standard. Noam Chomsky a fait une des ces spécialités depuis bien des années de dénoncer le double standard permanent et l'hypocrisie dans les pays impérialistes et dans leur médias. Nous voyons maintenant un exemple flagrant de ce même double standard. Le fait est que si cette hypocrisie peut passer inaperçue pour le public moyen des pays occidentaux, vous pouvez être sûr que dans l'immense majorité des pays du tiers monde, et bien sûr, dans les pays musulmans, et encore plus, dans les pays arabes, le double standard est outrageusement évident. C'est pourquoi les gens ne prêtent aucun crédit aux déclarations des dirigeants occidentaux, aux discours du gouvernement Bush sur la démocratie et autres mensonges. Au lieu de cela, ce que nous voyons en ce moment, c'est que la haine envers non seulement Israël, mais les Etats-Unis, et tous les autres pays occidentaux, soutenant Israël et s'alliant aux Etats-Unis, atteint des proportions qui sont bien au delà de ce qui existait avant le 11 septembre 2001. En d'autres mots, les Etats-Unis et l'Etat d'Israël préparent pour le reste du monde, et compris pour leurs  propres populations, des événements cauchemardesques, dont le 11 septembre n'aura été qu'un avant goût.

 

Les occidentaux, surtout aux Etats-Unis, doivent prendre conscience de l'hypocrisie de leurs gouvernements, et de ce total manque de justice et même de compassion humanitaire dans leur rapport avec les populations arabes du Moyen Orient. Ils doivent prendre conscience du fait que, pour de très bonnes raisons, les peuples arabes et musulmans commencent à percevoir qu'ils sont considérés comme des sous-hommes et que leurs vies n'ont pas de valeur aux yeux d'Israël, des Etats-Unis et de leurs alliés.

 

Donc, ils deviennent réceptifs au type de discours qui vient de gens comme Oussama Ben Laden, c'est-à-dire, si la vie de nos civils n'a pas de valeur pour eux, alors la vie de leur civils ne doit pas avoir de valeur pour nous. Donc nous atteignons une situation complètement infernale à cause des politiques criminellement réactionnaires de l'administration nord américaine et du gouvernement israélien.

 

Quels sont les objectives d'Israël dans cette attaque?

 

Stratégiquement parlant, Israël et les Etats-Unis considèrent que leur principal ennemi au Moyen Orient n'est pas Ben Laden, ni Al Qaida – ce sont simplement des inconvénients mineurs à leurs yeux – et même des inconvénients parfois utiles – mais l'Iran.

 

Il y a ce qu'ils appellent l'axe ou le croissant chiite, qui a sa source en Iran et passe par les forces chiites pro-iraniennes en Irak, par le gouvernement syrien qui est allié à l'Iran et va jusqu'au Hezbollah au Liban. Ils considèrent  le Hezbollah comme est un ennemi très important, parce qu'avec leur conception du monde, ils voient tout à travers leur obsession de ce qu'ils considèrent comme l'Etat ennemi principal. A l’époque de la guerre froide, ils voyaient le monde entier en termes de confrontation avec l'ex Union soviétique. Maintenant, ils voient tout ce qui se passe au Moyen Orient en termes de confrontation avec l'Iran. A côté de cela, Israël a ses propres raisons spécifiques à vouloir se débarrasser du Hezbollah, parce que c'est cette organisation qui les a forcés à se retirer du Liban en 2000. C'est une organisation qui défie Israël de façon permanente de par son existence même, de par sa présence même. Depuis qu'Israël a quitté le Liban, il y a une détermination à se venger du Hezbollah et nous voyons maintenant Israël en train de réaliser cette vengeance en utilisant le prétexte d'accrochages à la frontière.

 

Le gouvernement US décrit le Hezbollah comme une bande de terroristes. Quel est le rôle réel qu'il joue au Liban?

 

Depuis des années, la politique libanaise a eu une dynamique communautaire donc vous avez une identification des communautés avec telle ou telle organisation politique. Le Hezbollah est parvenu à devenir la force principale dans la communauté chiite, qui est la minorité la plus importante au Liban, où aucune communauté religieuse ne constitue une majorité.

 

Le Hezbollah en est venu à jouer ce rôle pour une série de raisons. La principale raison est le rôle que le Hezbollah a joué dans la libération du sud Liban de l'occupation israélienne, région où est concentrée la communauté chiite. Mais il y a d'autres facteurs. De manière générale, la montée de l'influence du Hezbollah entre dans un cadre que nous avons vu au niveau régional ces 30 dernières années, avec l'échec de la gauche et la déroute des directions nationalistes qui ont créé un vide dans la direction du mouvement de masse et qui a été rempli par des organisations à caractère fondamentaliste islamiste. Cela a été en grande partie stimulé par la Révolution Iranienne de 1979. L'onde de choc de la révolution a été énorme dans la région, surtout bien sûr parmi les chiites, puisque l'Iran est un pays chiite.

 

La naissance du Hezbollah a été le résultat de la conjonction de cette onde de choc avec les conditions créées par l'invasion du Liban par Israël en 1982. Il est né après cette invasion, et sa montée a été liée à son succès dans la lutte contre l'occupation.

 

Un autre facteur, c’est la façon dont le Hezbollah est arrivé à construire sa base sociale. Le Hezbollah a été très soutenu par l'Iran depuis sa fondation. Téhéran entraîne et subventionne le Hezbollah et l'organisation a fait un usage intelligent des fonds qu'il reçoit. Il organise plusieurs sortes de services sociaux et un réseau social, qui aide un nombre important de familles chiites.

 

Il est aussi arrivé à traduire le succès obtenu par la résistance en termes politiques, quand il est entré dans la course électorale. Le Hezbollah a une fraction importante au parlement libanais et il y a des ministres du Hezbollah dans le gouvernement libanais. Donc ce n'est pas une organisation "terroriste", comme le désignent les gouvernements terroristes de Washington et d'Israël. C'est un parti de masse complètement impliqué dans la vie politique légale au Liban.

 

Personne au Liban, à l'exception d'une toute petite minorité ultra réactionnaire, ne considère ce que fait le Hezbollah dans sa confrontation avec Israël comme du terrorisme. Le gouvernement libanais lui-même considère cela comme de la résistance nationale.

 

En quoi l'attaque d'Israël sur le Liban est-elle liée à l'intensification de la guerre contre les Palestiniens depuis que le Hamas a obtenu la majorité au parlement palestinien?

 

Il y a plusieurs liens. Certainement il y a des liens qui se rapportent à la théorie de la conspiration de Washington.

 

Le Hamas et le Hezbollah sont tous deux des organisations appartenant à la même alliance régionale. Une partie de la direction de Hamas vit en exil en Syrie et a de très bonnes relations avec l'Iran. Téhéran soutient le Hamas: quand le nouveau parlement palestinien a été élu, il y a eu un boycott organisé par les puissances occidentales et Israël. L'Iran a été le premier pays à s'engager à soutenir les Palestiniens pour compenser ce boycott.

 

L'autre lien est le traumatisme dans toute la région, causé par l'attaque d'Israël sur Gaza.

 

Quelque soit le motif d'origine de l'opération du Hezbollah qui a capturé les soldats Israéliens – je dis cela, parce que le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah a dit que cela avait pris des mois de préparation – quand l'opération a eu lieu, elle a été perçue dans tout le Moyen Orient comme un geste de solidarité légitime et nécessaire avec la population de Gaza qui était écrasée par Israël. C'est pour cela qu'il y a eu beaucoup de sympathie pour cette action.

 

Comme au Liban maintenant, Israël a utilisé le prétexte de l'enlèvement de l'un de ses soldats à Gaza pour prendre toute une population en otage et commencer une frénésie de destruction et d'assassinat qui tombe dans les critères du terrorisme d'Etat de masse de la pire sorte qui puissent exister dans l'histoire.

 

Comment la guerre au Liban s'insère-t-elle dans les autres guerres que les Etats-Unis et Israël mènent au Moyen Orient?

 

Pour Israël et les USA, l'ennemi principal, c'est toute l'alliance avec l'Iran, comme acteur principal de cette alliance. La cible principale, c'est le régime iranien, dont ils veulent se débarrasser d'une façon ou d'une autre.

 

Le régime syrien est plutôt un ennemi secondaire. Je ne pense pas qu'il y ait une réelle envie de renverser ce régime. Les officiels israéliens expliquent qu'ils ne souhaitent pas voir un nouvel Irak à leur frontière, parce qu'ils savent que si le régime syrien s'écroulait, c'est ce qu'ils auraient: une situation chaotique qui pourrait menacer la sécurité d'Israël.

 

Bien sûr, ils aimeraient que le gouvernement syrien rompe avec l'Iran. Et ils veulent obliger Téhéran aussi à se soumettre à leur loi. Mais comme ils n'ont aucune confiance dans le régime iranien, ils voudraient pouvoir le renverser d'une façon ou d'une autre. C'est leur but principal: ce qu'ils appellent en "Washingtonien": le changement de régime.

 

Avec la réplique actuelle de la mentalité de la guerre froide impérialiste, le Hezbollah est présenté comme une simple agence de l'Iran. Ce n'est un secret pour personne que le Hezbollah est lié de très près à Damas et à l'Iran. Et le Hezbollah aurait été stupide d'entreprendre son attaque de 12 juillet dernier sans une quelconque coordination avec ses soutiens.

 

Et alors? A la différence de celles du mudjahidines afghans quand ils combattaient contre l'occupation soviétique de leur pays, les armes que le Hezbollah utilise ne sont ni fabriquées aux USA, ni fournies par les USA! Il est absolument normal pour des forces confrontées avec des ennemis beaucoup plus puissants, de chercher des sources de soutien extérieur. Le Hezbollah doit trouver les moyens quelque part pour pouvoir résister.

 

Est-ce que Washington croit qu'il est habilité à intervenir où il veut en s'appuyant uniquement sur sa "destinée manifeste", par exemple en soutenant aujourd'hui les soi disant moudjahidin du peuple de l'Iran dans leurs attaques contre l'Iran depuis l'Irak occupé, après avoir soutenu hier les contras contre le gouvernement du Nicaragua, alors que l'Iran n'a pas le droit de soutenir ses coreligionnaires au Liban ou en Palestine ? Ce culot n'est dépassé que par les plaintes des Etats-Unis contre l'intervention iranienne en Irak, un pays sous occupation des USA!

 

Le fait que le Hezbollah ait des liens avec la Syrie et l'Iran ne signifie pas le moins du monde qu'il ne mène pas une lutte de résistance nationale légitime, de la même façon, le fait que les Vietnamiens étaient soutenus par tel ou tel pays communiste, ne signifiait pas non plus qu'ils ne se battaient pas pour la libération de leur pays.


18:55 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

22/07/2006

LIBAN...AUJOURD'HUI...21H-H...BRUXELLES....

LIBAN : URGENCE TOTALE. MOBILISATION IMMEDIATE.
 
« Veillée aux bougies » en silence,
 
ce samedi 22/07/2006
de 21h30 à 23h00
 
devant le Palais de Justice de Bruxelles. Place Poelaert.

Venez exprimer, avec nous, 
votre SOLIDARITE avec la population libanaise odieusement agressée par l'armée israélienne,
votre INDIGNATION face au   silence et la passivité devant l'horreur, voire la complicité  internationale,
votre TRISTESSE et  votre désolation devant tant de vies innocentes  perdues,
votre REFUS  d'une nouvelle guerre qui risque d'embraser toute la région.
 
Venez lancer, avec nous,
un APPEL VIBRANT aux Autorités de la Belgique, de l'Union Européenne, des Nations Unies et aux opinions publiques du monde entier pour intervenir et faire arrêter ces massacres et d'œuvrer pour une PAIX JUSTE ET DURABLE dans le Proche-Orient.
 
Venez TRES NOMBREUX DENONCER l'INJUSTICE
devant le palais de justice.
 

11:31 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

...LIBAN ................

LIGUE COMMUNISTE REVOLUTIONNAIRE
"Nos vies valent plus que leurs profits"
http://www.lcr-rouge.org



Halte à l’invasion israélienne au Liban et en Palestine !

La double agression israélienne, contre la bande de Gaza et contre le territoire libanais, a déjà fait des dizaines de morts et détruit les infrastructures civiles. Israël veut soumettre le Liban au même siège et blocus que Gaza. L’armée israélienne vient à présent d’envahir le Liban.

L’enlèvement de soldats israéliens à Gaza et au Liban ne saurait justifier l’attaque généralisée d’Israël contre les populations civiles palestiniennes et libanaises.

Faut-il rappeler qu’Israël détient 9000 prisonniers palestiniens et des dizaines de Libanais, parfois depuis des dizaines d’années, à l’instar du militant communiste libanais Samir Kantar ? Que son gouvernement a entrepris d’annexer une importante partie de la Cisjordanie et Jérusalem-Est, qu’il développe à cette fin des colonies et construit un véritable mur de la honte, qu’il occupe les territoires libanais des Fermes de Chaaba et le plateau syrien du Golan au mépris du droit international ?

La LCR condamne l’alignement de la communauté internationale, France incluse, sur les positions d’Israël et des Etats-Unis.

Des sanctions politiques et économiques contre l’État d’Israël s’imposent, et les milliers de prisonniers politiques détenus par Israël doivent être libérés. Seuls le retrait de l’armée israélienne sur les frontières de 1967, l’évacuation du Golan et des territoires libanais encore occupés, le démantèlement de toutes les colonies, une véritable négociation incluant le droit au retour des réfugiés, la question vitale de l’eau et le partage de Jérusalem, la libération de tous les prisonniers, peuvent être la base d’une solution politique pour la région.

La LCR affirme sa pleine solidarité avec les peuples libanais et palestinien, tout comme elle reconnaît comme pleinement légitime leur droit de résister à l’occupation coloniale et aux agressions de l’Etat d’Israël.

Le 17 juillet 2006

11:03 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

20/07/2006

........LIBAN............

 
 
Non au terrorisme de l'état d'Israël contre le peuple palestinien et le peuple libanais ! 
 
Mobilisez pour qu'il y aie un maximum de gens  aux rassemblements à Bruxelles. Toute la semaine prochaine, chaque jour : au rond-point Schuman, de 12h30 à 14h .Soyons de plus en plus nombreux , mobilisons à venir !!!!! par sms, mails, toutes boîtes ...
D'autres infos vont suivre bientôt avec d'autres propositions d'actions (récolte de sang etc)
 
Pour plus d’info un site à visiter absolument : ...Propositions d'actions et infos ...

http://urgence-liban.blogspot.com/

23:53 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

//////////////////////////////////////////////

make

02:26 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art |  Facebook |

LIBAN/ISRAEL/PALESTINE....

Initiative 100% israélienne. Les bombardements quotidiens israéliens à Gaza sont la cause de la guerre. C’est une guerre globale de recolonisation...

Suite à une opération militaire menée de main de maître par l’organisation libanaise de résistance nationale Hezbollah, et la capture de deux prisonniers de guerre, l’armée israélienne a bombardé la capitale libanaise et de nombreux autres sites au sud du Liban. A l’heure où sont écrites ces lignes, le gouvernement israélien est en train de discuter de l’opportunité d’envahir le territoire libanais pour une opération de longue durée. Certes, les souvenirs du fiasco sanglant qu’avait signifiée l’invasion du Liban en 1982-1985 sont encore vivants dans la mémoire des généraux israéliens qui, à l’époque, n’étaient encore que des officiers subalternes, mais l’humiliation ressentie à la suite de l’opération du Hezbollah est si forte et la volonté de vengeance à ce point ancrée dans leurs têtes obtuses, que l’éventualité d’une telle invasion n’est pas à exclure. Lire ici...

00:12 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

19/07/2006

.........PHILIPPINES..............

PHILIPPINES
Exécutions en série

Militants, journalistes trop curieux, avocats progressistes... Quiconque dérange les pouvoirs établis est en danger de mort aux Philippines. Jamais la situation des droits humains n’avait été aussi dégradée depuis la chute de la dictature de Marcos.


Le 26 juin 2006, Wifredo Cornea est abattu dans l’île de Negros. Le 24 avril dernier, Enrico Cabanit, secrétaire général de la fédération national Unorka, tombe sous les balles de ses assassins dans la province de Davao del Norte (Mindanao). Depuis le début de l’année, huit dirigeants paysans ont déjà été tués par les hommes de main des propriétaires fonciers. Les syndicalistes ouvriers ne sont pas épargnés. Ainsi, le 23 septembre 2005, Diosdado Fortuna, président du syndicat KMU de l’entreprise Nestlé, a trouvé la mort dans le Sud-Tagalog. Dans la province d’Isabella (au nord des Philippines), c’est un chef de tribu, Rafael Markus Bangit, qui est assassiné le 8 juin 2006 par des hommes masqués ; il était membre de l’Alliance des peuples de la Cordillera (CPA)...

Les « exécutions extrajudiciaires » se multiplient donc aux Philippines. Il y en aurait, depuis 2001, plus de 225, selon les relevés du quotidien Daily Inquirer, et plus de 600 selon l’organisation Karapatan. Des chiffres terribles, auxquels il faut encore ajouter quelque 140 militants considérés comme « disparus ». Ces meurtres sont le fait d’« escadrons de la mort » liés à la police, l’armée et les paramilitaires, ou des milices privées et tueurs à gage engagés par les possédants. Ils ont pour cible les cadres légaux des partis politiques de gauche ou des organisations de masse et, aussi, les journalistes d’investigation, qui osent mettre leur nez dans les affaires de corruption, ou bien encore les avocats progressistes.

Le nombre de meurtres politiques commis à l’encontre de militants légaux est particulièrement élevé dans les zones de forte militarisation, où les opérations contre insurrectionnelles sont les plus intensives. La situation varie donc suivant les régions, mais la vague d’assassinats touche l’archipel du Nord au Sud.

Toute la gauche est ainsi menacée. Les formations réputées proches du Parti communiste des Philippines (PCP, maoïste, clandestin) ont subi les plus fortes pertes. C’est notamment le cas de Bayan Muna, représentée au Parlement, qui a vu 95 de ses militants assassinés depuis 2001. Mais les autres courants ne sont pas épargnés. Bon nombre des cadres paysans exécutés étaient liés à Akbayan (Parti d’action citoyenne) ; la fédération Unorka compte par exemple treize victimes (tuées en général par les propriétaires fonciers, mais aussi parfois par le PCP). De même, dix-huit membres du Mouvement pour la démocratie nationale (KPD) ont trouvé la mort en seulement deux mois.

Les élus peuvent être incarcérés ou menacés. Les trois députés de Bayan Muna, dont Satur Ocampo, n’ont pu quitter les locaux du Parlement, deux mois durant, afin d’éviter d’être arrêtés après la proclamation, en février, de l’état d’urgence ; leur camarade Crispin Beltran est toujours en détention. L’effigie de Risa Hontiveros, députée d’Akbayan, a été brûlée par les militaires le 27 mai dernier. Le 26 juin, l’accusation de « sédition » a été ressortie des cartons contre deux personnalités de premier plan, Ronald Llamas, président d’Akbayan, et Randy David, professeur d’université et représentant de la coalition Laban ng Masa (« combat des masses »). Dans son dernier rapport annuel, Amnesty International note qu’en 2005, « de très nombreux militants de gauche ont été tués par des inconnus, dont beaucoup seraient liés aux forces armées ». Les auteurs de ces meurtres ne sont ni poursuivis ni condamnés. Face à cette situation, la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) et sa section aux Philippines (PARRDS) ont envoyé, le 27 juin dernier, une lettre ouverte à la présidente, Gloria Macapagal-Arroyo, pour exprimer leur profonde inquiétude, notant que ce « climat d’impunité encourage la violation des droits humains ». Une situation qui ne peut que s’aggraver, alors que les négociations de paix entre le PCP et le gouvernement sont au point mort, et que la présidence vient (une nouvelle fois !) de déclarer, le 19 juin, la « guerre totale » à la guérilla communiste.

En vue de son voyage en Europe, la présidente des Philippines a suspendu l’application dans son pays de la peine de mort - alors même que les exécutions extrajudiciaires se multiplient. Qui pourrait se laisser abuser par une telle mesure cosmétique, purement diplomatique ? L’espace démocratique conquis après le renversement, en 1986, de la dictature de Marcos est remis en cause par l’évolution du régime et le poids politique grandissant de l’armée. Il doit être défendu, notamment contre Gloria Macapagal-Arroyo.

Pierre Rousset

21:14 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

////////////////////////

                 

21:07 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

..........///////////////////////////

               

14:17 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/07/2006

AVIGNON AUJOURD'HUI...........

20:00 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international, art |  Facebook |

...AVIGNON.........

Aujourd'hui était un jour de grève des intermittents du spectacle pour le festival d'Avignon. Une manifestation ayant rassemblé 2000 intermittents a eu lieu. Le ministre de l'inculture Renaud Donnedieu de Vabres a d'ailleurs du fuir lors qu'en fin de manif nous avons envahi la cour du palais des papes où il était en repas et que nous avons exigé qu'il sorte après avoir refusé sa proposition de "délégation". Nous avons aussi, au cour de la manif, rencontré Patrick Schweitzer, ex-PDG de Renault et du MEDEF international et désormais président du festival d'Avignon qui a pu passer après quelques bousculades. Les camarades de la compagnie Jolie Môme ont superbement animé la manif en parasitant les slogans gna-gan du camion-sono de la CGT.........

19:48 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : international |  Facebook |

16/07/2006

...ARCHIVES LCR...................................

Association de préservation des archives de la LCR: "La Fondation pour la sauvegarde de la mémoire de la section française de la Quatrième Internationale (FSMSFQI) a comme premier projet la réalisation d'un DVD muni d'un index, contenant l'ensemble des numéros de Rouge publiés entre septembre 1968 et juin 1973. Ce DVD sera disponible fin août 2006.
La FSMSFQI vous invite à la soutenir en adhérant (ce qui vous permettra de recevoir tous les numéros de la revue parus dans l'année) ou en faisant don de toutes les archives dont vous souhaitez vous libérer (presse, BI, notes de réunion, tracts, affiches, badges, autocollants...)
Pour l'élaboration d'éventuels bonus au DVD, nous recherchons des archives sonores ou videos (8, 16, 35mm, etc.) de la période 1968-1973.
Pour adhérer : cotisation annuelle de 15 euro ; chèque à l'ordre de la
FMMSFQI et à adresser à Marianne Inayetan (FMFSFQI), 235 rue de Rosny, 93100 Montreuil-sous-Bois."

03:03 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lcr, iv |  Facebook |

15/07/2006

...GAME OVER.......

     



                  
Nella notte tra il 2 e il 3 luglio 2006 Piermario Ciani è stato teletrasportato in un’altra dimensione, dove siamo certi proseguirà alacremente le sue FUNtastiche attività. Non sappiamo ancora cosa accadrà a AAA Edizioni, ma vogliamo ringraziare tutti coloro che hanno inviato messaggi di conforto in questo infausto momento.

In the night between July 2nd and 3rd 2006 Piermario Ciani was teletransported into another dimension, were we are sure he will eagerly continue his FUNtastic activities. We do not know yet what will happen to AAA Editions, but we want to thank all those who sent messages of support in this fatal circumstance.

Vittore Baroni, AAA Edizioni
Emanuela Biancuzzi, Wonderful World of Wolphy
Fulvio Romanin, AAA webmaster

Audiotributo a Piermario Ciani:
http://www.wumingfoundation.com/suoni/suoni.html

Ricordo di Carlo Branzaglia:
http://socialdesignzine.aiap.it/sdz/

Mirror di questo sito:
http://www.fulvioromanin.it/piermariociani

21:38 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art |  Facebook |

14/07/2006

les 28, 29 et 30 juillet................

            

14:26 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art |  Facebook |

....... IVe ...................................

IVE INTERNATIONALE

Réunion du bureau exécutif

 

 


Deux jours de discussions en anglais, français et espagnol, dans le local de la LCR à Paris, une quinzaine de présents venant surtout d’Europe (Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne, Italie, Pays-Bas), mais aussi d’Afrique et des Philippines : la réunion du bureau exécutif de la IVe Internationale s’est tenu les 1er et 2 juillet.


Comme son nom l’indique le bureau exécutif n’est pas une instance de décision de la IVe Internationale - contrairement aux congrès mondiaux (le XVe s’est réuni en 2003) et au comité international se réunissant annuellement. C’est un lieu d’échange d’analyses et d’informations, de préparation des discussions en vue d’une élaboration collective, d’exécution des décisions prises par les instances supérieures. Il se réunit quatre à six fois par an.

Les débats, cette fois, concernaient la situation des travailleurs et les organisations de gauche en Russie, mais aussi en Ukraine et en Biélorussie, la construction de Respect en Grande-Bretagne, la gauche italienne face à la politique de « continuité » du gouvernement de centre gauche de Romano Prodi, les discussions au sein du Parti socialiste écossais, la situation politique et les organisations de la IVe Internationale en Bolivie, au Pérou et en Équateur, les questions de formation des militants et, aussi, les débats au sein de la LCR, qui venait de tenir sa conférence nationale, débats présentés par les représentants des deux principaux courants de la Ligue.

Présentons de manière plus détaillée les discussions concernant la Russie. Actif depuis des années dans la formation des syndicalistes en Russie, le camarade D. a introduit la discussion sur le mouvement ouvrier et la gauche. Quinze ans après l’explosion de l’ex-URSS, l’atomisation des travailleurs soviétiques, durant près de 50 ans, laisse encore des traces profondes. Face à l’intensification de l’exploitation, les travailleurs continuent à chercher des solutions individuelles, l’action collective ne faisant généralement pas encore partie des réflexes. Les syndicats traditionnels restent soumis au patronat et s’identifient à lui. Les nouveaux syndicats sont faibles, éparpillés, et ils n’ont pas établi une coopération suffisante entre eux. Mais ce sont ces derniers qui permettent aux travailleurs d’identifier leurs intérêts. Le combat est difficile, d’autant qu’aucune loi ne protège les travailleurs : même le code du travail, aujourd’hui ultralibéral, n’est pas respecté en ce qui concerne le peu de protections qu’il accorde aux travailleurs. Cela reste, comme disait Ante Ciliga en 1936, « une société du mensonge déconcertant ».

Si, au cours des dernières années, il y a eu des explosions de mouvements sociaux contre la pauvreté - en particulier celui des retraités en 2004-2005 -, il existe peu de liens entre les syndicats et ces mouvements sociaux. Le mouvement altermondialiste - qui prépare une initiative contre le sommet du G8 qui doit se tenir prochainement à Saint-Pétersbourg - reste très faible (lire également page 12). Enfin, le Parti communiste, chauvin et stalinien, est soumis au régime, pour autant que ce dernier permette à son appareil de survivre en préservant ses petits privilèges. Il sert de repoussoir contre ceux qui voudraient s’orienter à gauche.

Les petits groupes de la gauche radicale, avec lesquels nous sommes en contact, agissent donc dans cette situation. Leurs activités - publication de revues, formation assurée par les syndicalistes, efforts en vue de développer les forums sociaux - méritent notre soutien. Le débat a porté à la fois sur la possibilité d’établir des échanges plus réguliers avec la gauche radicale en Russie, sur les possibilités de favoriser les liens entre les syndicats d’Europe occidentale, ceux des anciens pays de l’Est qui mènent une activité en défense des travailleurs (en Pologne, le syndicat Août 80, les syndicats slovènes qui ont organisé une mobilisation massive contre tous les partis politiques pour empêcher la hausse de la TVA) et les nouveaux syndicats russes, afin d’aider aux échanges d’expériences et à la formation syndicale. Il a été décidé de soutenir la participation d’une délégation russe à l’université d’été de la LCR et d’envoyer en Russie un militant pour rendre compte de la lutte victorieuse contre le CPE.

Le bureau a également reçu un message de remerciements de Pologne pour avoir aidé à la participation d’un militant étudiant français des JCR à la mobilisation, le 24 juin, en faveur d’une école non confessionnelle et de la gratuité des études à Varsovie. La présentation du mouvement contre le CPE a été très appréciée par les syndicalistes et les étudiants polonais qui préparent une lutte pour la rentrée. « Une telle preuve d’internationalisme concret vaut mieux que des heures des discours », pouvait-on lire dans le courriel reçu au bureau.

Jan Malewski

13:04 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : iv |  Facebook |

13/07/2006

...SANS PAPIERS..................

COLLECTIF DE RESISTANCE AUX CENTRES POUR ETRANGERS (C.R.A.C.P.E.)

B.P.165 Liège 2 4020 Liège

Permanence téléphonique: 04. 232 01 04 de lundi à samedi 17H- 18H30.

Fax : 04.222 27 74

Adresse e-mail : cracpe@skynet.be

 

Communiqué de presse.

 

Depuis vendredi passé, une grève de la faim a démarré dans une aile du centre fermé de Vottem. Lorsque nous étions présents mercredi  autour du centre, nous avons pu dialoguer avec les grévistes. Ce mercredi ils étaient au nombre de 18. Parmi eux deux personnes qui ont  entamé une grève de la faim depuis plusieurs semaines déjà.

Ces personnes dénoncent leur enfermement, alors qu'elles n'ont commis aucun délit. Elles réclament la liberté et rejoignent l'UDEP, Union de Défense des sans papiers dans son combat pour la régularisation.

Nous interpellons le Ministre de l'Intérieur sur la nécessité d'apporter des réponses à cette grève de la faim. Nous rappelons aussi dans ce contexte qu'il n' y a plus aujourd'hui à Vottem qu'un seul médecin employé à temps partiel qui passe seulement quelques heures par jour...

 

D'autre part, un groupe de personnes détenues a également, après plusieurs semaines de réflexion, et indépendamment de la grève de la faim, rédigé un texte qu'elles nous demandent de transmettre aux médias sur la politique menée par la Belgique de détention en centres fermés, les conditions de cette  inacceptable détention, la violence des expulsions, l'insuffisance de soins médicaux, les atteintes aux Droits de l' Homme etc.. Vous trouverez ce texte en attaché. Il s'agit d'un texte collectif, véritable réquisitoire que nous vous transmettons tel que nous l'avons reçu. L'original comporte 35 signatures. 

 

Enfin nous voulons dénoncer encore une fois la violence de la police fédérale. Vous avez été informés de tout ce qui s'est passé pendant le trajet des personnes expulsées de l'église d'Anderlecht jusqu'à Vottem. Toutes les personnes transférées à Vottem ont déposé plainte. Mais il y a aussi encore et toujours les violences quotidiennes lors des expulsions. Mercredi nous avons pu parler à un détenu qui a eu le poignet et le petit doigt cassés lors d'une tentative d'expulsion mardi. Un autre a déjà été brutalisé trois fois consécutives (3 certicats médicaux...); etc. .   Tous nous décrivent les violences subies au cours des tentatives d'expulsion . Exemples: nombreux coups y compris coups de pieds alors que la personne est maintenue immobilisée, bras menottés derrière le dos et plaquée au sol; scotch sur la bouche pour que les passagers de l'avion ne puissent entendre les cris de détresse... 

 

Le CRACPE appelle de nouveau tous ceux qui le peuvent à le rejoindre ce samedi  15 juillet autour de Vottem de 16 à 17 heures pour apporter la solidarité à l'ensemble des personnes détenues, et en particulier aux grévistes de la faim, aux victimes du bourgmestre Simonet, et à ceux qui courageusement ont rédigé le texte que nous vous transmettons.

 

Pour le CRACPE ,

France Arets

22:09 Écrit par poscharleroi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sans papiers |  Facebook |